Machine à sous le guide complet – Stratégies et Astuces

Guide de jeu et lexique

Afin de vous aider à sillonner le chemin pour devenir « Le professionnel de la machine à sous », nous allons vous guider en vous transmettant les informations nécessaires à cette évolution. Pour ce faire, nous allons vous aider à choisir les meilleures machines à sous, vous expliquer comment gagner et ainsi vous proposer un certain nombre de stratégies qui se sont avérées payantes.

Top 4 des meilleurs sites de machine à sous

Nom Note Bonus Jusqu’à Sans dépôt Vos Options
CresusCresus 4.5 100 € oui CritiqueVisiter
Monsieur VegasMonsieur Vegas 4.5 100 € oui CritiqueVisiter
Madame ChanceMadame Chance 4.5 800 € oui CritiqueVisiter
Tropezia PalaceTropezia Palace 4.5 2000 € oui CritiqueVisiter

Comment gagner aux machines à sous en ligne ?

Choisir la bonne machine à sous

L’un des points les plus important pour un professionnel de la machine à sous : comprendre les tableaux de paiement des différentes machines. C’est primordial, car cela nous permet de comprendre la manière dont nous serons payés et les avantages de jouer à tel ou tel machine.

Historiquement une machine ne pouvait être gagnante que sur une seule ligne (la ligne centrale), et ne comportait que trois rouleaux, ce qui minimisé le montant des gains et la diversité du jeu en lui-même.

Aujourd’hui il existe différentes typologies de machines, le nombre de rouleaux s’est agrandi également (pouvant aller jusqu’à 6) et la possibilité de gagner des gains non seulement sur la ligne centrale mais aussi sur les autres lignes (en horizontal, vertical ou même en zig zag) est dorénavant possible.

Les 4 types de paiements souvent présents, sont les suivants :

  • Multiplicateurs standard

Plus vous misez sur ces machines plus vous gagnez, le gain est proportionnel à la mise de départ. Cependant ce type de paiement ne vous apportera pas d’autres avantages.

  • Multiplicateurs modifiés

Même principe que le multiplicateur standard, sauf qu’à ceci s’ajoute un bonus, ainsi le joueur est récompensé par sa prise de risques.

  • « Buy a Pays »

L’avantage de ce type de machine est qu’il y davantage de symboles gagnants disponibles si le joueur mise des crédits additionnels.

  • Jackpots progressifs

Ces machines additionnent une partie des gains misés par un certain nombre de joueurs sur plusieurs machines pour former un « Jackpot », le jackpot peut donc être considérable.

En arrivant sur un site de casino en ligne, nous pouvons filtrer les types de mode de paiement, notamment chez Monsieur Vegas (XXX) où l’on peut filtrer les résultats en lignes de paiement et rouleaux (1 à 9, plus de 25 etc…), ce qui s’avère très pratique dans le cas où l’on suit à la lettre les conseils évoqués dans ce guide.

Les plus intéressantes sont les Progressives, car elles regroupent une partie de la mise de plusieurs joueurs et composent ainsi un Jackpot qui peut atteindre des sommes très élevées, même suite à une mise très faible.

Pour avoir la possibilité de remporter ce Jackpot il faut jouer le nombre de pièces maximum autorisées. Il vous est donc fortement conseillé de choisir ce type de machine progressive mais en plus, de miser un maximum de pièces pour ainsi mettre toutes les chances de votre côté quand votre budget vous le permet. N’oubliez pas que les machines progressives cumulent l’argent tant que le Jackpot n’a pas été remporté, si le Jackpot n’a pas été déclenché depuis un moment, il peut rapporter très gros !

Regardez donc le tableau de paiement, les bonus et les jackpots proposés. Et misez en conséquence.

Le taux de redistribution

Aussi appelé communément le taux de reversement ou taux de retour, ce chiffre est le deuxième point important sur lequel le joueur doit s’informer.

L’éditeur du jeu peut noter dans les options du jeu son taux de redistribution, si ce n’est pas le cas, vous pouvez directement trouver l’information auprès sur support client. Notre site pourra également vous fournir les taux de reversement de manière régulière de certains jeux, afin de pouvoir vous guider de façon complète dans votre jeu.

Afin d’avoir une idée, un taux intéressant de redistribution pour une machine à sous en ligne est compris entre 95 et 98%, ce taux pourra vous aider à reconnaître une machine à sous plutôt généreuse.

En conclusion, 2 critères sont primordiaux : comprendre le mode de paiement et son taux de redistribution, ces deux choses sont indispensables à savoir avant de commencer à jouer sur une machine. Ne vous lancez pas à l’aveuglette, ou vous allez perdre du temps et de l’argent inutilement. Rassemblez toutes les conditions positives pour votre gain.

 

Trucs, astuces et stratégies

Tout d’abord la première stratégie consiste à choisir la bonne machine à sous, la machine « rentable », comme expliqué ci-dessus. Un fois ce choix fait, nous pouvons suivre d’autres stratégies qui augmenteront vos chances de gagner.

L’étape suivante dans votre stratégie, est de déterminer un plan de jeu avec des objectifs.

Pour cela, il faut connaitre le temps que l’on souhaite rester jouer, et surtout l’objectif que vous souhaitez atteindre en termes de gain (de manière raisonnable). En effet, il est important de savoir à partir de quel montant de gain vous souhaitez arrêter de jouer. Cela vous permettra de ne pas avoir ce sentiment désagréable de perte et de stress, qui de plus, ne correspond pas à votre but principal, qui est de vous amuser et de passer du bon temps. Et c’est de part ce travail que découlera votre budget.

Votre budget, qui représentera votre Bankroll dépendra également du fait de votre choix de jouer pour un gros gain à la clef sur une machine plutôt volatile, ou bien, jouer pour un gain plus petit mais avec des réussites plus régulières. Exemple : sur un taux de redistribution moyennant 90%, avec une mise de 10 centimes par coup et 500 roulements par heure, la perte provisionnelle sera de 5 euros (0.10x500x90%).

Pour le plaisir sur jeu vous pouvez et il est conseillé de repartir son budget. En effet vous prendrez davantage de plaisir à jouer sur différents jeux, proposant des thèmes variés, qu’en restant sur une seule et même machine. N’oubliez pas que le mythe expliquant qu’une machine sur laquelle on joue longtemps à plus de chance de payer est faux, en effet une machine ne se souviens pas de son tour précédent, chaque tour sont donc indépendants et tout à fait aléatoires.

En ligne, pensez également aux tournois de machines à sous, elles attirent un grand nombre de joueurs et permet de remporter de grandes sommes avec une mise de départ pas nécessairement élevée.

Etudiez les bonus, qui pourront parfois multiplier votre Bankroll, pour cela l’analyse des tableaux de paiement est une phase indispensable.

En conclusion il est donc impératif d’établir un plan stratégique, afin d’éviter d’être perdant, et aussi de choisir les machines qui ont le moins de chance de vous faire perdre grâce aux conseils précédents.

Le lexique

Taux de redistribution : Appelé aussi taux de retour ou taux de reversement. Représente une moyenne exprimée en pourcentage du reversement des casinos aux joueurs.

La volatilité : Fréquence des gains versés par une machine à sous. Plus un jeu est volatile plus elle verse des gains irréguliers avec des gains élevés, et moins un jeu est volatile plus il verse des gains réguliers avec des gains faibles.

Bankroll: Représente le budget du joueur, ce budget ne représente pas votre compte en banque mais bien le budget réservé au jeu en lui-même 😉

Slot: Est le mot anglais pour la machine à sous

Wild: Est le mot anglais pour Joker, il est souvent présent lors d’un alignement des symboles qui signifie le gain du Jackpot sur les machines

Bandit manchot : Synonyme de « machines à sous », représentant historiquement le levier qu’il fallait actionner pour faire tourner les rouleaux.

Après avoir découvert l’univers des machines à sous et ses stratégies gagnantes, n’hésitez pas à découvrir d’autres univers sur notre site, qui s’avère parfois plus payante au Casino, car leurs taux de redistribution sont souvent plus attrayants : Vidéo Poker, Blackjack, Craps, Roulette, Craps, Poker. (FAIRE DES LIENS INTERNE)

L’histoire de la machine à sous : son évolution

Un peu de culture

Charles August Fey créa la première machine à sous, à roulette automatique en 1894.

En 1895, il perfectionne le modèle avec trois roulettes concentriques, modèle qui portait le nom « 4-11-44 ». Ce modèle comportait trois cadrans concentriques, composés de chiffres et de couleurs associés à des combinaisons gagnantes qui permettaient de remporter un maximum de 5 dollars grâce à une centaine de combinaisons différentes.

C’est ainsi qu’il créa ensuite sa société de Machines à sous à San Francisco en 1896.

En 1898, il inventa la première slot machine à rouleaux appelée la Card Bell, afin de permettre un nombre de combinaisons plus importantes. Les rouleaux s’activent quand le joueur actionne le levier appelé aussi « bandit manchot », rappelant un manche, un bras.

Ce modèle fut rapidement remplacé par le modèle emblématique, appelé la « Liberty Bell » en 1899. Celle-ci est conçue de manière à prendre moins de place, les chiffres et couleurs sont désormais remplacés par des symboles : As de pique, carreau, cœur, fer à cheval et une cloche. Les rouleaux permettent ainsi un nombre beaucoup plus important de combinaisons, avec 1 000 combinaisons possibles. C’est aussi ce modèle qui va permettre le payement automatique.

Les machines de Fey étaient présentent dans des bars et Charles Fey, qui avait l’exclusivité de la production, partageait les gains avec les eux. Mais, en 1905, Fey refusant de commercialiser son brevet, une machine à sous Liberty Bell est mystérieusement volée dans un salon de Power Street pour être retrouvée à Chicago, dans l’usine de Mills, un concurrent de Fey. Et c’est ainsi qu’en 1906, une machine presque identique à celle proposée depuis de nombreuses années par Charles Fey, fait son apparition, puis suivi très rapidement par d’autres fabricants concurrents, également dû à son succès national et mondial.

Plusieurs associations et législateurs américains ont tentés d’interdire les machines de jeux, trouvant celles-ci démoniaques.

Mais en 1910, Mills les sauve en trouvant une parade. En effet, les machines avaient une mauvaise image, considérées comme de simples machines servant à rapporter de l’argent de manière tout à fait aléatoire, et donc des machines de jeux d’argent. Ceci étant interdit durant la prohibition aux Etats Unis. Mills décide d’y ajouter un distributeur de bonbons. Et ainsi redonner l’image de simples distributeurs à ces machines, très fréquents à cette époque. Cela va permettre qu’elles ne soient pas supprimées du marché.

Les symboles vont ainsi être changés sur les rouleaux, on ne retrouvera plus les As de pique, carreau, cœur et fer à cheval, mais des cerises, citrons, oranges, prunes, en référence aux goûts des bonbons, symboles que l’on retrouve encore aujourd’hui.

C’est ainsi que les joueurs pouvaient insérer de la monnaie ou des jetons sans trou pour acheter des bonbons et grâce aux combinaisons gagnantes, gagner des jetons ayant un trou au milieu. Grâce à ces fameux jetons possédant un trou au milieu, les joueurs pouvaient échanger ces derniers contre des boissons, des cigarettes ou d’autres lots dans les bars, ou bien les réutiliser pour refaire tourner la roulette de la machine.

Durant l’année 1963, Bally Manufacturing lance des appareils électromécaniques et propose ainsi les premières machines à sous modernes électroniques. Aujourd’hui, Bally France, filiale de Bally Manufacturing Chicago, basée en région Parisienne, est leader sur le marché des machines à sous depuis plus de 35 ans, présente dans 99% des Casinos français.

Toujours basée sur le même principe, on insert de l’argent, que ce soit des pièces, billets ou de l’argent électronique. La machine peut être lancé à partir du fameux levier (bandit manchot), d’un bouton ou encore d’un écran tactile. Désormais les machines à sous mécaniques comprennent entre trois et cinq rouleaux, et les machines à sous vidéo comprennent entre cinq et six rouleaux permettant ainsi plus de 16 millions de coups.

Elles se sont bien évidemment développées et diversifiées, on en retrouve maintenant à thèmes, avec un nombre infini de symboles, couleurs et fonds d’écran, pour plonger le joueur dans un univers, une ambiance qui lui plait, propre à chacun. On retrouve également des machines à poker (ou vidéo poker), ou encore des machines à sous multi jeux.

 

Les machines à sous au travers des Casinos en ligne

Elles sont devenues avec le temps un jeu très populaire et demandé, représentant ainsi une part très importante des profits des Casinos, avec 80% de profits générés en moyenne.

Ainsi sont apparu les Casinos en ligne, dans les années 90. Les premières machines à sous en ligne sont arrivées en 1997 par Microgaming. Elles sont fortement présentent et comptabilisent ainsi pour ce marché, 70% des revenus générés. Encore une autre manière de réaliser à quel point les machines sont très jouées et même encore aujourd’hui, que ce soit en réel ou en ligne. En 2000, le nombre de rouleaux s’est agrandi modifiant ainsi le design et le format des machines de jeux en ligne.

A compté de cette année-là, de nombreux développeurs ont saisi qu’il serait opportun de proposer des machines à thème, basé sur des jeux vidéo populaires, dans un premier temps. C’est ainsi que la machine à sous Tom Rider à fait son apparition avec un succès fou, suivi ensuite par les thématiques Hulk et X-Men.

Ainsi les machines à sous interactives ont fait leurs entrées, avec les i-Slot de Rival et Party Gaming, afin de donner une autre dimension aux joueurs qui peuvent se projeter dans le rôle de différents personnages et d’évoluer dans une intrigue.

 

Le fonctionnement et les différentes machines à sous

Le fonctionnement

Son fonctionnement est relativement simple, il suffit d’insérer de l’argent (pièces, billets, argent électronique) et d’actionner le levier pour lancer le rouleau et ainsi faire afficher une combinaison gagnante ou non, en générale sur la ligne centrale.

Pour avoir une combinaison gagnante, trois symboles doivent s’afficher sur la ligne centrale. Ces symboles dit « gagnants » ont la particularité d’être rare et peuvent sortir de façon tout à fait aléatoire. En effet, à la base se sont des bobines mécaniques qui tournent au moment où le levier est actionné.

Petit à petit les machines de jeux se sont modernisées et apparaissent désormais sous forme d’un écran vidéo. Le levier est de moins en moins présent mais plus souvent présent sous forme d’un bouton, ce qui rend l’action du jeu en lui-même, encore plus facile.

Puis sont apparu, comme expliqué précédemment, les machines à sous en ligne, à la différence de celles proposées dans les Casinos terrestres, il faut cliquer pour lancer les rouleaux, bien évidement. Cependant le concept reste le même et nous allons en voir les différentes variantes.

Les différentes machines à sous

De base, pour gagner il faut que trois symboles s’alignent sur la ligne centrale pour être gagnant et ainsi remporté un montant correspondant à cet alignement.

Il existe aussi plusieurs types de machines que ce soit en Casino terrestre (réel) ou en ligne. Et notamment, « les multiplicateurs », « les lignes de paiements multiples », « les Jackpots progressifs » et aussi un peu à part, les machines offrant des bonus.

En ce qui concerne celles de type « Multiplicateurs », plus l’on insert de pièces, plus l’on a de chance de gagner, chaque pièce ajoutée multiplies le gain ou bien permet de gagner d’autres lignes que la ligne centrale.

Pour les « Lignes de paiement multiples », il n’y a pas uniquement la ligne centrale qui paye, en ajoutant des pièces ont peut activer plusieurs lignes. Les lignes peuvent être horizontales ou en angles sur certaines machines. Les lignes peuvent monter jusqu’à 25, voir même plus. Il suffit d’insérer un nombre de pièces en fonction du nombre de lignes avec lesquels l’on souhaite jouer. Cette méthode permet de maximiser les chances de remporter un gain.

Les « Jackpots progressifs », qui est l’un des jeux les plus populaire dans ce domaine. Une partie du montant joué est placé dans une cagnotte, avec un gros jackpot qui augmente de façon régulière. Les montants cumulés sont récupérés sur plusieurs machines, qui peuvent représenter parfois une centaine et c’est ainsi que le Jackpot augmente et peut atteindre plus d’un million de dollars. Pour qu’un joueur déclenche ce Jackpot, il doit avoir misé le montant maximum par tour sur une machine.

L’avantage de jouer aux machines à sous, ce qui explique surement leurs succès, est qu’à tout moment le joueur peut gagner une somme très importante et devenir ainsi millionnaire. Les règles étant simples, de plus il suffit d’appuyer sur un bouton pour jouer ce qui facilite d’autant plus l’accès au jeu, pas besoin de réfléchir ou de faire appel à des stratégies en tout genre.

Et enfin, certaines proposent des bonus, généralement proposés sur celles à thèmes. Ce bonus se déclenche en cumulant un certain nombre d’icônes identiques, ou en réalisant une certaine combinaison. Cet aspect ajoute du piment au jeu, et bien évidement du gain, étant donné que ce bonus en question peut permettre de multiplier le montant gagné initialement.

 

Les Anecdotes

Dans la série pas de chance

En Mars 2001, Krik Tolman habitué des machines à sous, jouait sur l’une d’elles appelées « progressive » de Megabucks et a aligné trois symboles identiques. Ayant pour habitude de miser le maximum pour maximiser ses chances de gros gain, cette fois ci, distrait par un ami, il n’avait misé que le minimum, seulement le jackpot est sorti. Il n’a finalement remporté que 10 000 dollars au lieu de 7.69 millions de dollars. Cette Anecdote prouve donc qu’il faut miser au maximum pour ne pas passer à côté d’un important jackpot, au mauvais moment… et aussi qu’il ne faut pas se laisser distraire 😉

Finissons par une touche positive

En 1989, toujours dans la même catégorie de Megabucks, Elmer Sherwin, un Américain vivant à Las Vegas est rentré dans l’histoire en touchant le gros lot. Première dans l’histoire des Jackpots de machines à sous progressives Megabucks, cet homme a remporté deux fois le Jackpot, une fois la somme de 4.6 millions de dollars, puis en 2005, nouvelle fois chanceux avec un gain exceptionnel de 21.1 millions de dollars. Il est l’exemple même qu’il faut croire en sa chance.

Qu'en pensez vous ?

Leave a reply

Machine a sous
Login/Register access is temporary disabled